Blog

12.02.2019

Aider un enfant qui ne va pas bien : comment mener l’enquête ?

Par le Dr. Anne Gramond

Extrait de l’ouvrage 100 idées pour aider un enfant qui ne va pas bien.

Les parents ont peut­-être constaté une modification dans le comportement, l’attitude ou l’humeur de leur enfant et peut­ être font­-ils fait le lien avec un événement récemment survenu, susceptible d’expliquer ce changement. Dans tous les cas, il est indispensable de « mener l’enquête » et d’interroger les différentes personnes qui sont en rapport avec l’enfant ou qui s’occupent de lui. Cela permettra de voir si elles aussi ont remarqué ces changements chez l’enfant ou si elles ont connaissance d’un événement marquant qui pourrait être lié à ces changements inquiétants.

En effet, si l’enfant a changé de comportement et d’attitude à la maison mais si ce changement de comportement se fait aussi sentir à l’école, avec ses amis, dans ses activités extra­ scolaires, cela peut être un signe de gravité : d’où l’importance de « mener l’enquête ».

Parfois, il peut être nécessaire de rencontrer ses enseignants, son prof de tennis ou de piano, les rééducateurs (l’orthophoniste, le psychomotricien, l’ergothérapeute…).

Il est important que les parents fassent part de leurs inquiétudes à ces différentes personnes en charge de l’enfant. L’objectif est de pouvoir faire part des difficultés observées à la maison et de recueillir des informations sur le comportement de l’enfant en classe, sur ses apprentissages scolaires, sur ses relations sociales, sur ses activités extra­scolaires…

Ces informations permettront de mieux identi er ses dif cultés et, si possible, elles guideront les parents sur la conduite à tenir (conseils, démarches, qui contacter…).

De plus, informées des préoccupations des parents, les personnes en lien avec l’enfant (notamment ses enseignants) seront davantage à l’écoute et plus à même d’adopter une attitude plus compréhensive et bienveillante à son égard. Souvenons­nous que les enseignants, les éducateurs, la famille ont eux aussi à cœur le bien­être et l’épanouissement de l’enfant. Une fois avertis, ils pourront accompagner au mieux l’enfant en dif culté.

Enfin, cette démarche sera également bénéfique et constructive pour l’enfant lui­-même, qui sentira que ses parents et les différentes personnes de son entourage sont à son écoute, attentifs.

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

elit. dapibus justo ut risus tristique ut ante. pulvinar id dictum