Blog

11.12.2019

Quand demander conseil à un ergothérapeute ?

De Gwendoline Janot et Juliette Lequinio 

Extrait du livre 100 idées pour développer l’autonomie des enfants grâce à l’ergothérapie

Si vous avez des inquiétudes sur le développement et la participation de votre enfant ou de votre élève, consulter un ergothérapeute vous permettra de vous guider et d’accompagner l’enfant dans son développement. Vous trouverez ci-dessous un guide pour vous aider à détecter si un bilan en ergothérapie est indiqué. Vous pourrez alors en parler à un médecin, car une prescription médicale vous sera nécessaire.

Voici quelques raisons d’orienter un enfant vers un ergothérapeute :

Un bilan en ergothérapie est indiqué pour tous les enfants à risque ou porteurs d’un handicap afin de prévenir et pallier les difficultés en lien avec :

• Un retard d’acquisition des coordinations motrices et/ou des habiletés manuelles.

• Un retard global de développement.

• Une atypie dans les interactions avec les proches (sourire, regard, communication).

• Des difficultés d’Intégration Sensorielle.

Si l’on observe dans le développement de l’enfant un retard ou un développement différent de celui des autres enfants de son âge dans :

Le comportement ludique et les interactions

Exemples : recherche de jeux sensoriels, schémas répétitifs sans évolution dans le jeu, faible interaction avec les adultes ou les autres enfants, ne demande pas de l’aide lorsqu’il en a besoin.

Le sensoriel

Exemples : réactions excessives face à certaines stimulations (aspirateur, avec certains vêtements, pendant les courses), difficultés à se calmer après une activité, ou au contraire recherche de sensations…

La motricité fine

Exemples : ne parvient pas à utiliser ses couverts, les outils scolaires, difficultés à jouer à des jeux de construction, apprentissage de l’habillage difficile, difficultés dans l’apprentissage de l’écriture…

La motricité globale

Exemples : ne parvient pas à se retourner, s’asseoir, marcher, sauter, taper dans un ballon, monter les escaliers, faire du toboggan.

Le développement cognitif

Exemples : difficultés à maintenir son attention lors d’un jeu, rigidité dans sa routine, difficultés à résoudre des problèmes simples, de compréhension de consigne, de repérage spatial et temporel.

Si la participation dans ses Occupations n’est pas satisfaisanteou limitée :

À la maison:

• Il n’arrive pas à dormir, manger, prendre soin de lui de façon satisfaisante.

• Il est lent/maladroit pour s’habiller ou se laver.

• Il a du mal à se repérer dans le temps.

• Les colères sont inattendues et/ou difficiles à gérer.

• Les repas sont compliqués, il refuse de manger ou est trop sélectif.

• L’apprentissage moteur de certaines activités de loisirs comme le vélo est difficile.

À l’école :

• Il est en décalage sur les habiletés manuelles scolaires (écriture, outils de géométrie…).

• Il bouge beaucoup et a du mal à focaliser son attention.

• Il est gêné par les bruits et les mouvements en classe.

• Il ne parvient pas à comprendre les règles sociales.

À l’extérieur :

 • Il est en décalage avec les autres enfants et ne comprend pas les codes sociaux.

• Il présente des difficultés dans ses loisirs, ses déplacements extérieurs ou dans les interactions sociales.

Les ergothérapeutes ont une mission d’aide au diagnostic médical : grâce à leur analyse des Occupations et à des évaluations validées, ils permettent de mesurer « l’écart à la norme », et d’aider ainsi le médecin à poser son diagnostic.

Mais avec ou sans diagnostic, le rôle de l’ergothérapeute sera de comprendre le fonctionnement de chacun, et de prendre en considération la diversité de chaque individu. Il travaillera également à réduire les situations problématiques en levant les barrières limitant la performance et la participation.

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

mi, id felis massa Aliquam elit. venenatis tristique