Blog

22.02.2018

Allergie : le saviez-vous ?

Par  Sandy Rudewiez

Extrait du livre 100 idées pour vivre sereinement avec une allergie

Savez-vous que l’allergie n’est pas réellement une maladie ?

Au départ, fondamentalement, une allergie n’est pas une maladie mais une réaction inadéquate, excessive (éventuellement dangereusement excessive) de notre système immunitaire face à une substance normalement inoffensive (ex : le pollen d’une fleur, le latex, l’oeuf, etc.) présente dans un aliment ou dans notre environnement. Toutefois, la persistance de ce dysfonctionnement au sein de notre système immunitaire, et le renouvellement de cette réaction inadéquate de rejet face à cet élément en soi inoffensif font que l’allergie constitue finalement une maladie chronique.

Savez-vous que l’allergie peut être reconnue comme maladie professionnelle ?

Un boulanger qui ne supporte plus le contact permanent avec la farine et dont le corps s’exprime par de l’allergie respiratoire. Un coiffeur qui a des rhinites chroniques et qui est en contact fréquent avec des produits décolorants et oxydants. Ou encore un peintre en bâtiment confronté à l’utilisation des vernis, adhésifs et peintures, ou encore un jardinier qui ne supporte pas le port des gants et des bottes. La liste est longue des métiers où l’exposition professionnelle quotidienne à certaines substances est à l’origine de symptômes allergiques. Ce sera au médecin du travail et à l’allergologue d’établir ce lien afin d’effectuer une déclaration en maladie professionnelle.

Savez-vous d’où vient le nom d’« oedème de Quincke » ?

Ce terme vient du nom de Heinrich Quincke, le médecin allemand qui le premier, en 1882, décrivit pour la première fois les symptômes de cette poussée soudaine d’une sorte d’urticaire associée à un oedème de la peau du visage, des lèvres et des paupières. Lorsque ce gonflement inflammatoire atteint la bouche, la gorge et le larynx avec une compression interne des voies respiratoires supérieures, sa gravité constitue une urgence vitale nécessitant une prise en charge immédiate.

Savez-vous que le stress augmente la réaction allergique ?

Différentes études scientifiques menées ces 10 dernières années montrent clairement que le stress aggrave la réaction allergique, déclenche de nouveaux symptômes et surtout augmente la durée de la réaction. Chez les adultes, tout comme avec les enfants et les adolescents, la gestion du stress est donc une nécessité primordiale non seulement en cas de réaction allergique mais également au quotidien, dans la vie de tous les jours.

Savez-vous que l’on peut trouver des allergènes alimentaires partout dans notre environnement ?

Dans un but de gestion écologique et de valorisation des déchets, la fabrication industrielle d’un nombre toujours croissant d’objets de notre environnement fait appel aujourd’hui au recyclage de déchets agro-alimentaires : emballages ou fibres vestimentaires contenant des protéines de lait de vache, assiettes jetables à base d’épluchures de légumes, charbon de bois ou litière pour animaux à base de coques d’arachide… Autant de solutions à explorer pour les industriels, mais qui ne font pas le bonheur des personnes avec allergies.

Savez-vous que vous dormez avec 2 millions d’acariens dans votre lit ?

Les acariens sont des Arachnides microscopiques (typiquement entre 0,1 et 0,4 mm) dont plusieurs espèces, appréciant particulièrement la chaleur et l’humidité, trouvent dans nos habitations des conditions idéales de vie et de reproduction. Certains, qui se nourrissent principalement des débris de nos cheveux et des squames de peau morte, vivent dans nos lits. Une femelle d’acarien pondant jusqu’à 300 oeufs toutes les 4 semaines, notre literie et notre matelas abritent donc une communauté infiniment nombreuse de ces bestioles. Les acariens se plaisent également dans les moquettes, les tapis, les rideaux, les peluches et tous les tissus d’une manière générale.

Photo : Photo by shattha pilabut from Pexel

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

at sit libero velit, id tempus libero