Blog

29.07.2021

Astuces d’ergothérapeute : Mettre ses chaussures et nouer ses lacets

Par Gwendoline Janot et Juliette Lequinio

Extrait du livre 100 idées pour développer l’autonomie des enfants grâce à l’ergothérapie

Enfiler, lacer, et tolérer les chaussures requièrent de nombreuses compétences : de bonnes coordinations motrices, des repères dans l’espace, un système sensoriel efficient pour tolérer les chaussures sans être gêné. En particulier, apprendre à nouer ses lacets est une demande très courante en ergothérapie.

Des astuces d’ergothérapeute :

Pour choisir de bonnes chaussures

• Favorisez le fait de marcher pieds nus au maximum : les informations tactiles, proprioceptives, reçues par la voûte plantaire sont fondamentales pour le développement de la marche.

• Les chaussures doivent être les plus souples possible. Un petit test ? La semelle d’une chaussure de bambin doit pouvoir se plier entièrement entre le pouce et l’index.

• Choisissez des chaussures qui favorisent l’autonomie, en fonction de l’âge : des velcros ou des élastiques permettront aux plus jeunes de les enfiler seuls.

Pour apprendre à enfiler ses chaussures dans le bon sens

• Dessinez sur les semelles avec un marqueur pour textile un motif scindé en deux : la tête du poisson dans l’une, la queue dans l’autre. En réunissant les deux chaussures, l’enfant voit le dessin complet et sait qu’elles sont dans le bon sens.

• Progressivement, verbalisez les indices visuels déjà présents sur les chaussures : les velcros vont vers l’extérieur et ne se touchent jamais, le creux de la semelle est à l’intérieur.

Pour apprendre à nouer les lacets

• Proposez des jeux de laçage dès le plus jeune âge, comme des cartes à lacer ou des jeux avec des perles à enfiler. Cela permet de comprendre les différents termes qui seront utilisés pour expliquer les gestes (pincer, glisser, enrouler), mais aidera aussi à préciser les relations spatiales (devant le noeud, derrière la boucle, autour). 

• Expérimentez et donnez envie : il est difficile de doser la pertinence du choix entre autonomie (les velcros) et le défi (apprendre à nouer ses lacets). Il arrive qu’un enfant n’ait jamais eu l’occasion d’apprendre à nouer ses lacets, parce qu’il n’a porté que des chaussures à velcros. Vers l’âge de 6 ans, vous pouvez lui proposer d’alterner une paire de chaussures à velcros pour l’école, et une à lacets pour les balades en famille.

• Il existe plusieurs méthodes d’apprentissage, de la plus simple à la plus complexe. La vidéo à ce sujet de Josiane Caron Santha vous montre des exemples avec « les serpents », « les lapins » ou encore « la chenille »:

Photo by Allan Mas from Pexels

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.