Blog

3.12.2018

Dyscalculie | Le sens du nombre

Par Isabelle Causse-Mergui et Josiane Hélayel

Extrait du livre 100 idées+ pour aider les élèves « dyscalculiques »

Depuis maintenant plus de 30 ans, les expériences se sont accumulées pour affirmer l’existence de capacités précoces d’appréhension de la numérosité. La discrimination perceptive globale des petites quantités est établie par diverses expériences, en particulier celles de Rochel Gelman dès 1983 et de Karen Wynn en 1992.

Le jeune enfant dispose, avant même l’acquisition du langage, d’une sorte de boîte à outils : « le sens du nombre », système naturel d’appréhension de la quantité. Ce système lui permet d’estimer les petites quantités (de 1 à 3) et de les comparer. Puis, à partir de ces capacités initiales, vont se développer les compétences numériques.

Le « sens du nombre » est un véritable système cérébral
localisé dans les replis des lobes pariétaux. Pour Stanislas
Dehaene, il serait défini en grande partie sur une base génétique. Comme tout système cérébral, il peut être plus
ou moins défectueux, plus ou moins en panne, conduisant
alors a  un « trouble du sens du nombre » engendrant alors un
trouble des apprentissages numériques sévère et persistant,
« dyscalculie primaire » en quelque sorte. Mais il est possible
d’en contourner les effets et d’en limiter l’impact.
La remédiation fait appel essentiellement à des jeux  :
des jeux de plateau où la longueur des déplacements est
proportionnelle à celle du nombre obtenu par le lancer de
dé et des logiciels spécialisés comme « L’Estimateur » ou
« La course aux nombres ».

La recherche en neurosciences cognitives a montré que les jeux mathématiques pouvaient améliorer le sens des nombres, particulièrement chez les enfants qui souffrent d’un trouble de l’apprentissage des mathématiques (dyscalculie).
Nous ne prétendons certainement pas que la dyscalculie peut être entièrement « guérie » ni que tous les enfants dyscalculiques peuvent devenir très à l’aise en maths.
Toutefois, de nombreux enfants qui éprouvent des difficultés en mathématiques peuvent bénéficier de logiciels ludiques qui font travailler l’arithmétique tout en la décomplexant.

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

mi, dapibus massa amet, ipsum venenatis, Curabitur justo id, Sed odio eget