Blog

11.10.2021

Dyslexies : impact sur les mathématiques

Par le Dr Michèle Mazeau

Extrait de notre nouveauté Apprendre à compter : pas si simple !

Tout comme pour les Trouble développemental du langage oral (TDLO), il existe une légende selon laquelle un jeune intelligent qui ne serait que dyslexique excellerait dans les matières scientifiques en général et les mathématiques en particulier. Si cela est vrai pour certains types de dyslexies, ce n’est cependant pas une règle, car les difficultés causales, en amont des dyslexies les plus fréquentes (trouble du langage oral, déficit de la MT), ont souvent des répercussions aussi dans les apprentissages mathématiques. Cela rend compte de la grande fréquence de l’association de symptômes « dyslexie + dyscalculie ».

C’est le bilan orthophonique qui permet d’affirmer le diagnostic de dyslexie et les déficits associés (en langage oral, en mémoire de travail).

La lecture des consignes, des énoncés de problèmes

La lecture est laborieuse, lente et émaillée d’erreurs, ce qui donne lieu à de nombreuses conséquences négatives qui s’accumulent.

• Incompréhension du texte, ou production de contresens

Exemples

– Antoine apporte ç l’école 5 bonbons. Il échange chaque bonbon contre 3 billes. Combien aura-t-il de billes ?

Willy, 8 ans : « Le garçon a 5 bonbons, il les change pour 3 billes ».

– Un producteur doit expédier 6 500 kg de pommes de terre. Durant le transport en camion, 150 kg sont abîmés et ne pourront donc pas être vendus.

Les pommes de terre sont réparties dans des sacs de 50 kg, chaque sac étant vendu 72 €. Combien rapportera la vente des pommes de terre ?

Arthur, 10 ans : « C’est des pommes de terre. 6500 kg… Un camion en transporte 150 kg. Il est abîmé, alors il répartit ses pommes de terre dans des sacs de 50 kg ».

La lecture du texte par un tiers ou par une synthèse vocale peut aider à la compréhension fine du texte s’il s’agit d’une dyslexie simple, isolée. Mais si la dyslexie est en lien avec un TDLO et/ou si elle s’accompagne d’une faible MT, l’audition du texte ne permettra pas toujours d’en éclairer finement le sens.

Dans cette situation, si l’enfant est soulagé de la tâche de lecture – qui constitue le réel obstacle pour lui – il réussit alors la tâche mathématique, peut répondre à la consigne ou résoudre le problème.

Lenteur

La lenteur de lecture, l’obligation de lire et relire pour accéder à du sens rendent compte du fait qu’il ne peut terminer les contrôles, une grande partie des exercices n’ayant pu être réalisés faute de temps. Cela influe négativement sur la note obtenue, décourage et démotive l’enfant.

La conjonction de ces difficultés conduit à des échecs répétés lors des séquences de mathématiques – échecs liés à la lecture et pas du tout aux mathématiques.

Photo by Keira Burton from Pexels

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.