Blog

20.02.2018

Un adolescent « normal », c’est quoi ?

Par Géraldine Audemard et Anne Gramond

Extrait du livre 100 idées pour mieux gérer les problèmes avec les ados

L’adolescent change, se transforme, et il adopte des codes nouveaux que ses parents doivent comprendre et accepter sans se formaliser devant certains de leurs aspects. L’adolescent a tendance à prendre des décisions impulsives, il développe un attrait pour la nouveauté et montre une propension à prendre des risques, surtout lorsqu’il y est encouragé par son groupe de pairs. D’un autre côté, il n’a envie de rien, et ce qui lui faisait plaisir avant l’indiffère maintenant. Il devient également moins tolérant, ce qui peut s’exprimer par une augmentation de l’agressivité. Son estime de soi est fragilisée, et il a donc besoin d’encore plus de renforçateurs positifs.

L’adolescent aspire à un désir d’indépendance et d’autonomie, mais il a des difficultés d’organisation, de planification. Il développe une hypersensibilité : son humeur est changeante, et il passe rapidement et sans raison apparente d’un état d’euphorie à un état de déprime. Il recherche l’indépendance en se détachant progressivement de ses parents. Mal à l’aise dans ses contacts physiques avec eux, il les met à distance. Il se montre de moins en moins intéressé à l’Idée de passer du temps en famille et recherche désormais avant tout la compagnie de ses pairs, qui jouent dès lors un rôle de confidents.

Du fait de sa métamorphose physique, l’adolescent, qui manque de confiance en lui, est hypersensible au regard des autres, et notamment de ses pairs, ce qui s’exprime par des préoccupations excessives sur son apparence physique, avec une tendance à prendre modèle sur une idole ou, pour s’en faire accepter, épouser les codes et les conventions d’un groupe de pairs : rockers, rappeurs… : attitudes et comportements, tenues vestimentaires, langage, coiffure,… Prêt à tout pour se faire accepter par son groupe de pairs, l’adolescent peut alors devenir alors influençable. Il partage avec ce groupe les mêmes centres d’intérêt, les mêmes loisirs, et surtout, il écoute les mêmes musiques : la musique, et son partage via les réseaux sociaux, deviennent en effet extrêmement importants, constituant ce que le sociologue Michel Fize définit comme la « nature des adolescents*». L’écoute est éclectique, allant du rap au métal en passant par des groupes des années soixante dix comme les Beatles.

C’est généralement à cette période que l’ado s’oppose tout le temps à ses parents et critique les adultes à propos de tout. Pour lui, s’opposer devient un besoin vital : ses parents doivent être toujours présents, mais en même temps il cherche à les tenir à une certaine distance. Durant cette période, l’enjeu pour les parents va donc être de maintenir le lien et la communication avec leur adolescent. Pour ce faire, ils devront se concentrer sur le fond et non sur la manière : ils réduiront le nombre de leurs exigences, mais uniquement sur des sujets de conflits potentiels mineurs (par exemple : chambre à ranger, look vestimentaire, coiffure…), et apprendre à faire des compromis… Par contre, ils resteront vigilants et ne lâcheront pas prise sur les questions importantes comme la sécurité, la santé et la scolarité de leur ado. Tout comme une mayonnaise qui prend dans un bol, mais pas dans une assiette, l’adolescent a besoin d’un cadre, d’un périmètre de liberté.

Photo : stock.tookapic.com

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

sed quis accumsan fringilla Curabitur sit Donec dolor. ipsum