Blog

17.09.2020

Aider un enfant qui ne va pas bien : rechercher des événements déclenchants

Par le Dr. Anne Gramond

Extrait de l’ouvrage 100 idées pour aider un enfant qui ne va pas bien.

Afin de mieux comprendre les difficultés d’un enfant en souffrance, les parents doivent être attentifs et rechercher des événements inhabituels survenus dernièrement dans sa vie et susceptibles d’être à l’origine de son changement de comportement. On parle d’événement déclenchant ou précipitant.

Tous les changements, même considérés comme mineurs ou anodins par les adultes, survenus dans la vie d’un enfant, peuvent être source d’un bouleversement émotionnel et à l’origine d’une souffrance psychique. Ainsi, par exemple, un déménagement, un divorce ou une séparation des parents, le départ d’un grand frère ou d’une grande soeur, le décès de l’animal de compagnie, une rupture avec un être cher, le départ d’un copain, un changement d’école… peuvent être à l’origine d’une détresse psychologique chez un enfant. Parfois, il peut s’agir d’événements plus traumatiques dont l’enfant n’ose pas parler ou au sujet desquels, pour de multiples raisons, il peut ne pas vouloir ou pouvoir se confier à ses parents. La plupart du temps, les sentiments de honte, de culpabilité, ou par exemple la peur de représailles, dans des cas de harcèlement scolaire, empêchent un enfant de se confier. Parfois, au contraire, malgré un interrogatoire précis, aucun événement inhabituel n’est retrouvé…

La souffrance s’exprime de différentes façons selon les enfants : symptômes dépressifs, troubles anxieux, troubles du sommeil, perte d’appétit, troubles du comportement, addictions, échec scolaire, difficultés relationnelles, apparition de phobies…

Repérer le facteur déclenchant ou la cause de cette souffrance chez leur enfant, permettra aux parents d’établir un dialogue et de rechercher avec lui des solutions. Au besoin, les parents pourront demander l’intervention d’un tiers (enseignant, membre de la famille…) ou d’un professionnel. Au cas où cette situation serait amenée à se reproduire, les parents seront alors en mesure de l’anticiper afin que leur enfant s’adapte au mieux à la situation « déclenchante » et en souffre le moins possible.

Bien souvent, rechercher et repérer la cause de la souffrance de l’enfant est déjà en soi bénéfique et constructif, car cela va permettre de rétablir le dialogue avec lui : il va se sentir soutenu, compris et protégé, sécurisé par ses parents.

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

vulputate, mattis vel, facilisis risus Nullam quis, dolor ipsum Praesent