Blog

18.05.2020

Comment s’entraîner à mémoriser les tables de multiplication ?

Par Isabelle Causse-Mergui et Josiane Hélayel

Extrait du livre 100 idées+ pour aider les élèves « dyscalculiques »

Pour aider à la mémorisation des tables de multiplication, mieux vaut travailler brièvement (par séquences de 5 à 10 minutes), mais fréquemment (si possible tous les jours, que ce soit en classe ou à la maison).

On peut s’appuyer sur des situations de jeux traditionnels (dominos, lotos, Mémory, cartes, tableaux de nombres…) adaptés aux résultats à mémoriser (voir l’Idée 83). Le fait de mettre l’enfant en situation d’utiliser les résultats visés l’aide à les mettre en mémoire, tant il est vrai qu’on mémorise mieux ce dont on sait qu’on aura à se resservir (observation amplement confirmée par la gestion mentale). Pendant les cinq premières minutes, toujours débuter par une activité très facile, rituelle, utilisant des résultats bien connus (par exemple la table de 2 ou une partie de la table de 2) ; cette étape est destinée à focaliser l’attention et permet à l’enfant de démarrer en situation de réussite.

Pendant les cinq minutes suivantes, faire trouver un nouveau produit à partir de ceux déjà connus. Pour cela on pourra :

• reconstruire le résultat à partir d’un résultat mémorisé : par exemple, si l’élève connaît 2 x 5, lui faire trouver 3 x 5 à partir de 2 x 5, en raisonnant ainsi : « 3 fois 5, c’est 2 fois cinq et encore cinq, donc c’est 10 et 5, c’està- dire 15 » ;

• chercher le résultat dans une table de Pythagore de la multiplication et le faire surligner en couleur ;

• inscrire une liste de 3 réponses à choisir pour un produit, et faire trouver la bonne réponse. Par exemple : 3 x 5 = 10… 12… 15

• chercher le résultat à l’aide de cartes recto-verso, de quadrillages (voir l’Idée 78), ou d’une calculatrice ;

• faire verbaliser chaque fois ; faire écrire 3 x 5 = 15, puis faire compléter 3 x 5 = ? Ne pas prévoir plus de 2 ou 3 nouveaux résultats par séquence.

• faire calculer mentalement dans tous les sens :

• se concentrer sur quelques résultats comme 2 x 3 = 6 ou 3 x 4 = 12, et faire raisonner et verbaliser « dans tous les sens » :

• 6, c’est 2 fois 3.

• dans 6, il y a 3 fois 2.

• dans 6, il y a 2 fois 3.

• 6 = 3 x ?

• 6 = 2 x ?

• 6 : 2 = 3.

• 6 : 3 = 2.

Revenir toujours sur les acquis avant d’introduire un nouveau résultat.

Dans tous les cas, à la fin de cette séquence, faire dire à l’enfant ce qu’il sait, ce qu’il a appris et comment il a fait pour trouver le résultat afin de démarrer en situation de réussite1.

1. Sur la pédagogie de l’apprentissage des tables de multiplication, on pourra consulter le site Internet de H. Planchon et M. O. Roux : http://www.acim.ouvaton.org/spip.php?article25

Photo by Black ice from Pexels

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

venenatis, adipiscing nunc dolor at Sed facilisis commodo diam