Blog

12.07.2019

Comment se former quand on est parents d’enfants Dys ?

Par Anne-Marie Montarnal

Extrait du livre Mon enfant est dyslexique,concrètement que faire ?

Le grand avantage d’être parent d’enfant Dys – parce qu’il n’y a pas que des inconvénients – c’est qu’il y a tous les jours quelque chose de nouveau à apprendre ! Soit par l’observation de son enfant, soit en lisant les articles parus dans les revues spécialisées ou les bulletins publiés par les associations, voire dans la grande presse. De nombreux livres paraissent, les congrès sont fréquents. Chaque année en octobre a lieu la Journée Nationale des Dys dont les différents médias rendent compte !

L’ouvrage 100 idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques donne aux parents des conseils utiles et pratiques, non seulement pour faciliter le travail de leur enfant, mais aussi pour organiser avec lui des jeux instructifs.

Les capacités d’observation des parents dépendent des informations dont ils ont pu bénéficier. Elles sont à la base de l’aide qu’ils pourront prodiguer et des explications qu’ils pourront donner aux autres – enseignants et orthophonistes.

Faire partie d’une association et rencontrer d’autres parents ayant déjà une certaine expérience dans ce domaine s’avère très utile. En adhérant à une association se réunissant dans leur ville ou leur département, les parents pourront plus facilement obtenir des renseignements, du soutien, et se sentiront moins seuls.

Ne pas oublier le plus important : la découverte des points forts et des talents de votre enfant, et tout faire pour permettre qu’ils s’épanouissent au plus vite pour lui permettre de bâtir son estime de soi ! Il faut l’aider à prendre part à des activités extrascolaires dans lesquelles il pourra réussir brillamment !

Mon fils, grand bricoleur, avait le droit de ramener le jour des « encombrants » tout ce qu’il voulait à la maison : vieilles voitures d’enfants, vieux vélos … mais ce n’est qu’en classe de 4e, que j’ai découvert combien il était doué pour le dessin : pour illustrer ses cahiers, il faisait les plus belles cartes de géographie de la classe… Un autre élève dyslexique s’est enfin épanoui le jour où il a fait partie d’un chorale et qu’il s’est mis à travailler le chant…

ATTENTION AUX MÉTHODES MIRACLES qui sont régulièrement proposées aux parents.

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

ipsum mattis dolor. fringilla tempus et, luctus Aenean Donec