Blog

19.11.2019

La graphologie

Par Elise Harwal

Extrait du livre 100 idées pour accompagner les enfants dysgraphiques

La graphologie est une science humaine, basée sur l’observation de l’écriture. Au sens étymologique, la graphologie vient du grec graphein , écrire et de logos , science, étude. Elle étudie la forme des lettres et l’allure générale de l’écriture afin de déterminer l’identité du scripteur ou d’observer son caractère et sa personnalité à travers son écriture.

Toute écriture est la personnalisation d’un modèle calligraphique de base appris par tous à l’école. Chaque écriture est donc unique, elle reflète nos goûts, nos blessures, nos expériences, nos envies… Elle traduit ce que le scripteur aimerait être, mais aussi les événements qui ont fait de lui qui il est.

Historique :

Le premier à étudier l’écriture est l’Italien Camillo Baldi, dont l’ouvrage Du moyen de connaître les moeurs et qualités d’un écrivain d’après ses lettres missives , publié en 1622 passa inaperçu à l’époque.

Au début du XVIIIe  siècle, l’Allemand Johann-Caspar Lavater étudia la relation entre démarche, langage et écriture, alors que le Belge Gilles Hocquart et le Français, l’abbé Flandrin rapprochèrent l’écriture et expression du visage.

Il faudra attendre le XIXe  siècle pour trouver le fondateur de la graphologie : l’abbé Jean-Hippolyte Michon qui est directeur d’école ecclésiastique, historien, théologien, archéologue, botaniste, géologue et écrivain français. Il est le premier à établir un lien entre le comportement de ses élèves et leur écriture. C’est en 1872 qu’il invente le terme « graphologie ».

Ses principaux ouvrages sont :

• Les mystères de l’écriture  (1872)

• Système de graphologie : l’art de connaître les hommes d’après leur écriture  (1880)

 À partir des travaux de l’abbé Michon, Jules Crépieux-Jamin a élaboré une classification des différents types d’écritures. L’abbé Michon fut donc le précurseur de la graphologie et Jules Crépieux-Jamin en fut le fondateur. Le résultat de son travail paraît en 1929 dans l’ouvrage L’ABC de la graphologie , qui est devenu une référence.

L’analyse graphologique est utilisée par les entreprises et les cabinets spécialisés pour le recrutement des salariés, elle peut aussi servir pour le développement personnel.

Le graphothérapeute n’est pas nécessairement graphologue, mais il a suivi une initiation à la graphologie.

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

dapibus elit. elementum massa nunc mi,