Blog

29.11.2019

Comment aider les élèves dans l’apprentissage de la numérisation orale ?

Par Isabelle Causse-Mergui et Josiane Hélayel

Extrait du livre 100 idées+ pour aider les élèves « dyscalculiques »

Le dictionnaire des nombres

C’est un outil à construire avec les élèves, au fur et à mesure des apprentissages. Il peut avoir une ou deux pages au début puis, petit à petit arriver jusqu’à dix pages. Les élèves peuvent écrire eux-mêmes dans le cahier, ou coller des étiquettes réalisées par l’adulte.

Sur la première page, on inscrit tous les nombres ayant un seul chiffre, les uns en dessous des autres, et, à côté, leur écriture à l’aide de mots :

Sur la deuxième page, on inscrit les nombres de 10 à 19, et ainsi de suite jusqu’à la dixième page avec les nombres de 90 à 99.

L’élève aura recours à ce dictionnaire chaque fois qu’il en aura besoin, lors d’activités de transcodage comme celles qui sont proposées ci-dessous (passer de l’écriture chiffrée à l’écriture avec des mots, et réciproquement).

Quelques jeux autour du transcodage

1- Le loto des nombres (ou dominos, ou Mémory)

Même règle que pour les jeux traditionnels mais il faut ici rassembler les écritures chiffrées et les mots désignant les mêmes nombres.

2- Le Mémory collectif

Des nombres sont écrits en chiffres (une dizaine ou davantage) au tableau, choisis en fonction des connaissances des élèves. Ces chiffres disposés en vrac sont affichés quelques secondes à la vue des élèves. Puis les élèves doivent dire quels nombres ils ont vus.

3- Les cartes recto verso

Sur l’une des faces des cartes, des nombres sont écrits en chiffres, tandis que sur l’autre face ils sont écrits en lettres (les contenus sont à adapter en fonction des élèves). Les cartes sont distribuées, par exemple du côté chiffres. Chacun à son tour doit désigner une carte, énoncer le nombre écrit et vérifier au dos de la carte ; si c’est le bon mot, il gagne la carte.

4- Le jeu des étiquettes

Sur des étiquettes, on écrit les 26 mots suivants (ou seulement une partie d’entre eux) : un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze, treize, quatorze, quinze, seize, vingt, trente, quarante, cinquante, soixante, cent, mille, million, milliard, et.

Les étiquettes sont disposées en vrac, du côté où rien n’est écrit. L’élève doit retourner entre 3 et 6 étiquettes et chercher le plus grand nombre possible de nombres différents qu’il est possible d’écrire, et les écrire en chiffres, puis on vérifie.

Photo by Skitterphoto from Pexels

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

facilisis sed venenatis, Donec at in vel,