Blog

31.08.2018

Comment développer la conscience du corps chez l’enfant ?

De Aurélien D’Ignazio et Juliette Martin

Extrait du livre 100 idées pour développer la psychomotricité des enfants

Voici quelques suggestions d’exercices permettant à l’enfant d’affiner la conscience de son corps comme la perception de sa taille, sa souplesse, ses limites et l’espace qu’il occupe.

Nous encourageons systématiquement la verbalisation del’enfant à l’issue de ces situations afin de le sensibiliser à « poser des mots » sur ses sensations corporelles (« Comment te sens-tu ? Était-ce compliqué ? Facile ? Désagréable ? Pourquoi ? », etc.).

Nous ne mentionnerons pas toujours de niveau d’âge « strict » pour chaque jeu, la difficulté relative provenant davantage des variations plus ou moins complexes de la consigne que de l’intitulé initial.

Jeux pour percevoir son corps dans l’action

« cap ou pas cap ? ». Lancer des petites énigmes/défis à l’enfant auxquels il doit d’abord répondre en fonction de son intuition spontanée puis vérifier sa réponse par l’expérience réelle. Par exemple : « Peux-tu passer dans un cerceau sans le toucher ? Es-tu aussi grand que cette tour de briques, ou ce bâton ? Peux-tu t’allonger entièrement dans cette silhouette dessinée au sol ? Penses-tu pouvoir attraper cet objet sans te déplacer ?… »

– « la statue obéissante ». Au signal de l’adulte (à la fin d’un roulement de tambour par exemple), l’enfant doit se mettre le plus vite possible dans une position précise qui peut être décrite (à quatre pattes, allongé sur le dos, accroupi, sur un pied, avec un nombre de contacts au sol défini…) ou imagée (se positionner comme un arbre, un pont, un rocher…).

– « jeux d’imitation ». Reproduire la posture ou les mouvements de quelqu’un réalisant des gestes abstraits ou symboliques (faire sa toilette, manger…) ou mimer une action à partir d’une photo ou d’un mot. Une variante très connue est le « jeu du miroir ». Deux participants sont positionnés face à face, l’un d’eux est le modèle et va improviser gestes ou grimaces, l’autre essaie de se comporter comme son reflet dans le miroir en imitant de façon la plus synchrone possible tous ses mouvements.

Jeux d’exploration sensorielle

– « guide-aveugle ». L’enfant, yeux bandés, se fait guider lors d’un parcours. Le guidage s’effectue soit par le toucher (contact tactile maintenu sur le bras ou l’épaule), soit par un code sonore défini auparavant (tel son signifie aller à droite, tel autre s’arrêter, etc.).

– « le sculpteur ». L’enfant, yeux bandés également, doit imaginer la position prise par un camarade uniquement par le sens du toucher, puis essayer de la reproduire à l’identique.

– « des yeux dans le dos ». Une personne réalise un dessin (soleil, arbre, maison, smiley…) avec son doigt sur le dos de son partenaire qui doit l’identifier. Une variante consiste à écrire une lettre ou un mot à deviner. Ce jeu peut s’effectuer en binôme (un des participants tourne le dos à l’autre) ou en groupe (les enfants sont positionnés en file indienne les uns derrière les autres).

Photo by Lukas from Pexels

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

justo ut vulputate, ipsum porta. felis fringilla commodo