Blog

31.08.2020

Enseignants, comment mémoriser facilement les noms de vos élèves et comment vous faire appeler ?

Par Alain Corneloup

Extrait du livre 100 idées pour bien gérer sa classe

Rien n’est plus handicapant que de ne pouvoir interpeller un élève par son nom ou son prénom, sans hésitation. S’adresser à un élève très rapidement, en le nommant, évite bon nombre de difficultés.

Une idée pratique : dresser un plan de la classe avec des cases représentant les tables. Il vous sera facile, dès la prise de contact avec votre groupe, d’inscrire les noms des élèves sur ce plan que vous aurez toujours à portée de la main.

Pour les plus grands, vous exigerez qu’ils conservent la même place pendant quelques jours.

Vous pouvez aussi utiliser le chevalet de carton portant inscrit le nom de l’enfant et qu’il placera sur sa table de manière à ce que vous puissiez le lire… Mais cela fait un objet de plus sur la table, qui souvent est déjà très encombrée. 

Comment allez-vous les appeler ?

C’est en fonction de l’âge des élèves que vous adopterez le tutoiement ou le vouvoiement.

Il est naturel qu’à la maternelle vous appeliez les élèves par leur prénom et que vous les tutoyiez, mais, dès la fin du cycle 3, vous pouvez adopter le vouvoiement et l’interpellation par le nom de famille, précédé ou non de Monsieur ou Mademoiselle. Cette marque de reconnaissance individualisée établira dès les premières heures une distance entre le professeur et l’élève qu’il vous sera facile de modifier au cours du temps.

Dès le collège, vous appellerez vos élèves par leur nom de famille et vous les vouvoierez. Le tutoiement pourra être employé plus tard, en fonction des relations que vous aurez établies.

Comment vous faire appeler ?

Ce sujet peut vous paraître sans importance. Et pourtant ! Vous êtes le professeur de la classe. Vous devez donc, dès votre arrivée, instaurer un rapport distancié avec vos élèves. La manière dont les élèves s’adresseront à vous fait partie de l’éducation au sens large du terme. Vous êtes un adulte, ils sont des élèves, des enfants ou des adolescents. Dans les habitudes de notre société française, le vouvoiement est un signe de respect et de reconnaissance.

Il devrait être naturel que vos élèves (s’ils ont reçu un tant soit peu d’éducation) vous vouvoient et vous appellent Madame, ou Monsieur (qui se traduit rapidement en M’sieur, M’dame), sans que cela soit suivi de votre nom de famille. Si ce n’était pas le cas, vous êtes en droit de l’exiger. Vous serez d’autant plus exigeant que le milieu des enfants qui vous sont confiés est un milieu peu habitué à ce type de rapports.

Les élèves savent très bien, ou l’apprendront avec vous, qu’ils ne peuvent avoir une attitude trop familière avec vous. Dès la maternelle, vous devez avoir ces exigences : cela fait partie de l’éducation au vivre ensemble, à la citoyenneté. Vous facilitez ainsi à vos élèves leur adaptation à la société.

À la maternelle, vous êtes souvent assisté par une ATSEM (agent territorial spécialisé en école maternelle) que les enfants appellent par son prénom. Le vouvoiement permet aux enfants et aux parents de faire la différence.

Il est cependant possible que les élèves que vous prenez en charge aient pris l’habitude d’appeler leur maître précédent par son prénom. C’est à vous de choisir ! Sachez que, pour les parents, vous serez Martine ou Charles, et non Madame ou Monsieur X, ce qui n’est pas tout à fait la même chose ! Vous ne serez pas plus proche de vos élèves si vous acceptez qu’ils vous tutoient et vous interpellent par votre prénom.

Photo by Christina Morillo from Pexels

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

nec odio suscipit quis ut vel, Nullam