Blog

20.07.2020

Le TDA/H : le diagnostic clinique

Par le Dr Anne Gramond et Laura Nannini.

Extrait du livre Troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H), concrètement, que faire ?

Le diagnostic de TDA/H s’appuie sur la présence de symptômes de déficit attentionnel, d’hyperactivité et d’impulsivité apparus avant l’âge de 12 ans, se manifestant depuis plus de 6 mois au moins deux environnements (école, maison), et entrainant une altération significative du fonctionnement social, scolaire ou familial de l’enfant.

Associés à ces trois symptômes de déficit attentionnel, d’impulsivité et/ou d’hyperactivité, les enfants avec TDA/H présentent très souvent des troubles de la régulation émotionnelle : ils contrôlent mal leurs affects, expriment des réactions émotionnelles excessives et disproportionnées, supportent mal la frustration, et peuvent facilement être irritables, voire colériques. Ils présentent de plus une labilité émotionnelle qui peut les faire passer rapidement d’un état d’euphorie à un état d’abattement.

Par ailleurs, ils peuvent également présenter des troubles des fonctions exécutives (déficit des capacités de planification, d’organisation, de gestion du temps, de flexibilité cognitive, d’autorégulation, de motivation et de mémoire de travail) pouvant provoquer des difficultés scolaires et/ou des troubles du comportement.

L’ensemble de ces difficultés retentit évidemment de façon significative sur le fonctionnement global de l’enfant et entraine des difficultés relationnelles pouvant conduire jusqu’à des situations extrêmes de rejet (familial, social, scolaire). Du fait du retentissement de leur TDA/H dans leurs différents domaines de vie, ces enfants présentent la plupart du temps une souffrance psychologique avec un déficit d’estime de soi.

Le diagnostic de TDA/H est un diagnostic clinique, c’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire de réaliser des examens complémentaires (prise de sang, imagerie cérébrale…) pour le poser. Le diagnostic se fonde sur un interrogatoire et une observation de l’enfant durant la consultation médicale, et doit prendre en compte le retentissement du trouble dans les différentes dimensions de la vie de l’enfant : familiale, sociale, scolaire.

Dans ce contexte, le regard et l’observation de l’enseignant (par le biais de tests comme l’« échelle de Conners enseignants ») est indispensable à l’évaluation médicale. Généralement, le médecin fait transmettre par l’intermédiaire de la famille des questionnaires afin de recueillir les observations de l’enseignant.

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

elit. id, Donec Praesent leo. libero Lorem consectetur