Blog

8.12.2020

Mon enfant ne m’écoute pas

Par Marie Costa

Extrait du livre 100 idées pour éviter les punitions

 « Écouter c’est pourtant tout ce qu’il y a de mieux pour bien entendre. »

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, écrivain, musicien, homme d’affaires et poète

« Je suis maman de deux bouts de chou. Mon aîné est un garçon de 6 ans et ma fille a 4 ans ½. Depuis un an, ils ne m’écoutent plus du tout. Ils sont tous les deux têtus et ils testent les limites. Je dois leur dire 20 fois les choses pour qu’ils le fassent. Je les préviens qu’ils vont être punis s’ils continuent, mais ils recommencent immédiatement. Je leur reproche de ne pas m’écouter. Ils savent exactement ce qui va m’énerver et me pousser à crier. »

Emma, maman de Juliette 4 ans ½ et d’Oscar 6 ans.

Votre parole n’est pas entendue, votre enfant fait la « sourde oreille », vous êtes désemparé(e) lorsque vous devez répéter plusieurs fois les consignes ?

Précieux conseils pour que votre enfant vous écoute :

1. Arrêter de répéter et de crier 10 fois : « À table ! » tout en restant dans votre cuisine. L’enfant prendra l’habitude de vous entendre lui répéter la consigne. Votre demande n’est pas importante, car vous n’avez pas arrêté votre activité, donc il peut continuer à jouer.

2. S’approcher de votre enfant et se mettre à sa hauteur pour capter son attention. Attendez qu’il vous regarde pour lui parler. Posez vos deux mains sur ses épaules et regardez-le dans les yeux. Il saura alors que ce que vous allez dire est important.

3. Utiliser une phrase courte et simple à comprendre : pour un adolescent, vous pouvez également n’utiliser qu’un ou deux mots : « Repas servi », « Couvert non mis », « Chaussures à l’entrée »…

4. Favoriser une ambiance détendue à la maison : plus le climat est calme et plus les enfants seront disposés à écouter. Réduisez toutes les sources de bruits, mettez de la musique douce, tamisez la lumière…

5. Écouter l’enfant : il apprendra naturellement le sens de l’écoute et le reproduira.

6. Chuchoter la consigne : surprenez les enfants en baissant la voix, ils vont devoir tendre l’oreille pour vous écouter : vous verrez l’effet de surprise est immédiat et tellement plus efficace que les cris !

7. Laisser une alternative : l’enfant peut exprimer un choix entre deux possibilités sans que cela vous dérange. Par exemple : « Préfères-tu te détendre 30 minutes avant de commencer tes devoirs ou bien les commencer tout de suite et disposer ensuite d’un temps pour jouer ? »

Et si on jouait ?

1. Juste pour les adultes : amusez-vous à compter le nombre de consignes que vous venez de promulguer en 5 minutes : « Donne-moi la main », « Ne touche pas le bonnet de ton frère », « Marche plus vite », « Tu vas tomber », « Arrête de sauter », « Regarde où tu marches »… Comment voulez-vous que votre enfant les retienne toutes ?

2. Le roi du silence : mettez un sablier pour chronométrer le temps. Écoutez pendant deux minutes tous les bruits de la maison avec votre enfant. Chacun à votre tour énumérez ce que vous avez entendu : celui qui n’a plus d’idée a perdu. Avec ce jeu, vous ramenez un peu de calme et de silence à la maison et vous apprenez à votre enfant à écouter.

3. Écho de la montagne : dites « Écho de la montagne, es-tu là ? » L’enfant doit répondre : « Oui, je suis là ». Donnez la consigne et l’enfant répète ensuite votre demande en jouant avec sa voix pour faire l’écho. Lorsque l’enfant répète la consigne, son cerveau la comprend mieux, et vous avez ainsi plus de chance qu’il la suive.

4. La baguette magique est cassée : venez avec une baguette magique réelle ou imaginaire et dites à votre enfant qu’elle ne fonctionne plus correctement. Que lorsque vous parlez, certains mots se transforment. Donnez ensuite la consigne de manière rigolote en changeant un mot par un autre : « Abracadabra, on range tous les boeufs ! » au lieu de tous les jeux ; « Les enfants, il est l’heure d’aller au pain » au lieu d’aller au bain… Un peu d’humour pour pallier la routine de chaque jour.

5. Mon ours en peluche parle ! Donnez une âme aux peluches et aux objets en les faisant parler. « Ce matin, je n’ai pas du tout envie de m’habiller », « Quel bazar dans cette chambre, je ne retrouve même plus mes copains peluches, où se sont-ils cachés ? »

Photo by Josh Willink from Pexels

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

ut fringilla Phasellus tempus ipsum amet, velit, quis, Donec