Blog

5.01.2018

Comment bien organiser le repas d’un enfant dyspraxique ?

Par Amanda Kirby & Lynne Peters.

Extrait du livre 100 idées pour aider les élèves dyspraxiques.

Du fait de leur mauvaise coordination, les enfants dyspraxiques rencontrent souvent des difficultés pour manipuler couverts, verres et assiettes. Dans la série des tâches complexes à accomplir, ils peuvent avoir des problèmes pour utiliser leurs deux mains en même temps, et avoir une prise en main de leur couvert trop faible ou mal assurée : le contrôle du geste sera souvent insuffisant pour leur permettre d’utiliser les ustensiles dans le bon ordre.

Prêtez attention à la tasse utilisée par l’enfant : un gobelet en papier est mou, difficile à tenir dans la main, il peut se plier sous la pression et renverser son contenu. Choisissez une tasse rigide, si possible avec une base assez lourde. Assurez-vous que l’anse est suffisamment large pour permettre à l’enfant de passer tous ses doigts et de bien la tenir en main.

Observez l’endroit où l’enfant va boire. Est-il assis dans une position stable ? Par terre ? S’appuie t-il contre un mur pour plus de stabilité ? Lorsqu’il est assis à table, ses pieds touchent-ils le sol pour lui assurer une bonne posture, et la table est-elle à la bonne hauteur ? Une table trop haute va empêcher l’enfant d’avoir un équilibre suffisant pour lui permettre de décoller ses bras de son corps et porter sa tasse à sa bouche pour boire.

L’enfant doit-il traverser, sa tasse à la main, une salle de classe pleine d’enfants qui jouent et courent en tous sens ? Cela peut se terminer par une collision avec un autre enfant, un choc dans un meuble et la boisson renversée. L’enfant sera alors contrarié et pourra éclater en sanglots. Placez vous-même la boisson sur la table où l’enfant est assis et veillez à ce que la tasse ne soit pas remplie à ras-bord.

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

mi, libero. commodo ut ut et, sit Phasellus