Blog

8.09.2020

Troubles de l’attention (avec ou sans TDA/H) : Pourquoi doit-on établir des routines stables ?

Par Francine Lussier

Extrait du livre 100 idées pour mieux gérer les troubles de l’attention

Une routine est souvent longue à implanter, mais il est plus facile de gérer les activités personnelles et familiales quand elles sont bien ancrées, et on épargne beaucoup d’énergie quand chacun sait ce qu’il a à faire. On évite les batailles du matin, les querelles pour les devoirs, les obstinations lors du coucher. Avec un enfant qui a un TDA/H, les routines sont difficiles à mettre en place parce qu’il les oublie tout le temps ; c’est donc plus long, mais avec votre aide constante, l’enfant y parviendra et la plupart des routines qui seront bien consolidées durant l’enfance se maintiendront à l’adolescence.

Pour en faciliter la mise en place, on affichera, à l’aide d’illustrations amusantes pour attirer son attention, la séquence des activités ou des tâches quotidiennes prévues.

La mise en route d’une routine se passe généralement bien parce que l’activité est nouvelle ; l’enfant veut participer et vous n’aurez probablement rien à redire dans les premières journées. Rapidement par contre, à la nouveauté excitante succèdera le dur labeur du maintien. C’est à ce moment que votre rôle parental devient le plus crucial : si vous-même vous abandonnez, il y a peu de chance (pour ne pas dire, aucune) de voir votre enfant prendre en main sa routine.

Il y aura eu beaucoup d’efforts déployés pour la mise en place, le choix de la chronologie des tâches, la recherche des illustrations et leur disposition sur un grand carton, la rédaction des tâches, etc. Bien sûr, quand vous aurez fait cela avec votre enfant, vous aurez réalisé une belle activité parent-enfant, mais l’objectif de la démarche n’aura pas été atteint et sans cela vous ne connaîtrez probablement pas le plaisir du déroulement harmonieux le matin, ni le soir quand tout doit se faire en même temps.

Quand le respect de la routine diminue, on peut changer les illustrations, on peut réaménager l’affiche, on peut discuter avec l’enfant pour voir quelles sont les étapes ennuyeuses pour lui, revoir avec lui comment réactiver cette routine en lui expliquant que ce n’est pas une question de choix, mais une décision des parents de la maintenir, car elle doit être maintenue : de même qu’il ne choisit pas d’aller à l’école le matin, il ne choisit pas non plus de suivre sa routine quand bon lui semble.

De la même manière, on pourra afficher le calendrier des activités scolaires quotidiennes pour qu’il puisse se préparer d’avance, et l’amener à anticiper ce qui en découle pour lui.

Photo by Acharaporn Kamornboonyarush from Pexels

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

venenatis, eleifend amet, id vulputate, dolor. risus. felis tristique Donec