Blog

13.12.2018

La manipulation, étape clé pour l’intelligence

Par Domitille Gras et Emmanuelle Ploix Maes

Extrait du livre 100 idées pour mieux comprendre ce qu’est l’intelligence

Dans le cortex moteur, il existe une sorte de « carte » de notre corps, que nous appelons homunculus (« petit bonhomme ») : chaque portion du cortex contrôle une partie précise du corps.

Pour permettre leur commande la plus fine possible et des mouvements déliés, certaines parties du corps dont la motricité requiert beaucoup de précision, comme les doigts de la main, correspondent à une zone étendue sur cette cartographie du cerveau.

En ce qui concerne le développement de la préhension et de la manipulation, le bébé joue avec ses mains en les joignant à 3 mois, passe un objet d’une main à l’autre, porte à sa bouche et joue avec ses pieds à 6 mois, la pince pouce/index est acquise vers 9 mois et optimale vers un an. Vers 18 mois, l’enfant peut tourner une pièce de puzzle dans sa main de façon à l’orienter pour parvenir à l’encastrer ; à 2 ans, il construit une tour de quatre cubes, puis commence à dessiner. La maîtrise de la manipulation permet au petit enfant de porter de la nourriture à sa bouche, mais aussi d’explorer son environnement, de former des concepts en passant par le concret, comme pour les notions de vide et de plein, de poids, de quantité : ce sont des étapes indispensables pour que le cerveau puisse développer des facultés intellectuelles plus complexes. Notons là encore que chaque enfant a son propre mode de manipulation et peut détourner les objets et les jouets, et les utiliser à sa guise : le jeu libre est très important pour favoriser chez chaque enfant son développement psychomoteur.

La latéralisation passe par une préférence manuelle, entre 18 mois et 3 ans, puis à une dominance manuelle vers 4 ans : à ce stade, les activités bimanuelles de la main dominante dirigent l’action. Il faut donc s’alerter devant un bébé « latéralisé », utilisant nettement un côté plus que l’autre, car cela peut par exemple être un signe de difficultés motrices dans un hémicorps.

Photo by Miguel Á. Padriñán from Pexels


Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

pulvinar Praesent commodo fringilla libero. at Praesent dapibus ut adipiscing