Blog

3.03.2017

Que font mes yeux pour lire ?

Par Corinne Gallet

Extrait du livre 100 idées pour que tous les enfants sachent lire

Il est facile pour un enfant jeune de faire des hypothèses sur ce que c’est qu’écrire, c’est d’ailleurs une des activités que les enfants imitent facilement : ils prennent un stylo et agitent leur main pour faire « comme si ». Ils savent qu’il ne faut pas dessiner, et donc gribouillent et disent fièrement : « Regarde j’ai écrit. ». À l’opposé, savoir ce que fait un lecteur est impossible à comprendre. La lecture est une activité passive. Le cerveau fonctionne mais cela ne se voit pas. Le lecteur reçoit un message.

En Grande section voire même au CP quand on demande aux élèves Que fait-on pour lire ? Où mes yeux se posent-ils pour lire ?, les réponses sont loin d’être clairement énoncées, tout simplement parce que c’est loin d’être clair pour l’enfant.

Enseigner explicitement ce que font les yeux pour lire est rarement fait car on juge que cela est évident. Et ce qui est évident ne s’enseigne pas. Pourtant toutes les sociétés ne partagent pas le même sens de lecture.

Une fois que les enfants auront été sensibilisés à la différence entre écrit et dessin (voir Bien apprendre à lire : trier pour attirer le regard), il faut leur enseigner ce que font les yeux d’un lecteur. De cela découle le sens de la lecture, et aussi des notions telles que premier, dernier, devant, derrière.

Comment se repérer dans ce que dit le maitre : « Qui peut lire le premier mot de cette histoire ? Regardez le mot qui vient juste après ce mot, cela vous aidera ».

Il est donc important d’enseigner cette notion dès la Moyenne section. Cette activité peut se pratiquer en grand groupe ou en groupe restreint au début, juste après les vacances de la Toussaint.

Une page d’album est photocopiée agrandie. L’enseignant montre cette page et explique d’où elle vient. Il montre l’album et la page de référence. Le questionnement va accompagner les enfants dans leur réflexion et surtout dans leur prise de conscience de ce que c’est que lire.

« Aujourd’hui nous allons apprendre où se posent mes yeux quand je lis. Qui a une idée ? Viens nous montrer. Où se posent mes yeux ? Est-ce qu’ils restent au même endroit ? Qui peut montrer le mouvement de mes yeux avec son doigt ? » L’enseignant ne donne pas la réponse, n’acquiesce pas, il prend note des élèves qui font la différence entre ce qui est écrit ou dessiné, de ceux qui savent où les yeux doivent se poser mais qui n’ont pas conscience du balayage, de ceux encore qui savent faire le retour à la ligne et de ceux pour lesquels tout est connu. Puis il montre ce que ses yeux font quand il lit. Il demande aux élèves qui n’ont pas su montrer avec leur doigt où lire, ce que font leurs yeux.

Cette activité devra être faite systématiquement plusieurs fois pour les élèves qui n’ont pas encore intégré le sens de la lecture. Lire dans un certain sens est un acte culturel : il doit être enseigné. Ces élèves pourront être interrogés rapidement quand une lecture sera faite par l’enseignant. Il s’agit d’interroger un ou deux élèves. En fin d’année de Moyenne section, tous les élèves doivent connaitre sans hésitation le sens de la lecture.

Photo : pexels

Restez informé des nouveautés et évènements Tom Pousse.

leo risus odio massa elit. libero. id, Lorem